Création d'un bureau de poste :

extraits des délibérations du Conseil  Municipal de Beynost de 1892 et 1895 ; 1903 pour l'installation du téléphone.
(les photos des originaux sont en bas de page)

 

EXTRAIT DE LA SÉANCE DU 17 NOVEMBRE 1892

Monsieur le Maire entretient le Conseil de la création d’un Bureau de Poste à BEYNOST.

Il  constate l’importance numérique de la correspondance, montre le tort fait aux commerçants, par l’heure tardive du passage du courrier.

En effet beaucoup sont obligés de descendre à LYON avant d’avoir reçu leur correspondance.

Il fait remarquer enfin que BEYNOST est un point central d’où un bureau de poste  pourrait rayonner sur THIL , LA BOISSE, SAINT MAURICE DE BEYNOST, déchargeant ainsi les bureaux voisins : celui de MONTLUEL notamment qui est fort surchargé.

Le Conseil sur la proposition de Monsieur le Maire émet le vœu qu’il soit créé un Bureau de Poste à BEYNOST et prie l’Administration de bien vouloir agréer sa requête.

                       Fait et délibéré les jour, mois et an que dessus

                                             le 17 novembre 1892

 

EXTRAIT DE LA SÉANCE DU  9  DECEMBRE 1892

L’an mil huit cent quatre vingt douze et le neuf du mois de décembre, à deux heures, le Conseil Municipal réuni dans la salle ordinaire de ses séances, sous la présidence de M. ANDRÉ, maire

Étaient présents MM.LAURENT, adjoint, ROMAND, BERNARD,  VIGNAT, CHARBONNIER, RIGAUD, FAVIER, DURAND et GIRARD

Étaient absents  MM.  GAUTHIER

Monsieur le Maire rappelle au Conseil sa délibération du 17 novembre 1892, relative à la création d’un Bureau de Poste.
Puis il donne connaissance d’une lettre de Monsieur le Sous Préfet indiquant les conditions auxquelles la Commune doit souscrire pour la dite création.
Le Conseil prend les engagements suivants :

 1er engagement de fournir gratuitement pendant dix huit ans le local nécessaire au fonctionnement du service et au logement du titulaire. L’ancienne Mairie sera affectée à cet usage après les réparations convenables.

 2ème engagement de supporter les frais d’achat d’un indicateur dit « du système THIERRY » à adapter à la boîte aux lettres du Bureau.

3ème engagement, le cas échéant, remettre à l’Administration le service télégraphique. 

                               Fait et délibéré les jour, mois et an que dessus

                                             le 9 décembre 1892

 

SÉANCE DU  25  SEPTEMBRE 1895

Présents :      ANDRÉ Marius, maire

             2ème  LAURENT Pierre, adjoint

             3ème  CHARVET Claude 

             4ème  VIGNAT Noël

             5ème  RIGAUD François

             6ème  GAUTHIER Claude

             7ème  FAVIER Jean

             8ème  DURAND François

 

Monsieur le Maire donne lecture d’une lettre de M. le Sous- Préfet, en date du 24 septembre courant, l’invitant à faire voter l’exécution des travaux d’appropriation du local destiné à

l’installation provisoire de la poste.

A cet effet il dépose sur le bureau en le soumettant au Conseil, le devis des travaux dont il s’agit s’élevant à la somme de   691 fr.44 .

Le Conseil Municipal après examen du devis, l’approuve à l’unanimité vote pour faire face à la dépense, la somme de 691 fr.44 à prendre sur les fonds libres de la Caisse Municipale, exercice courant et prie Monsieur le Préfet de bien vouloir autoriser l’exécution de ces travaux en régie afin que le local soit prêt le plus tôt possible et que ces travaux puissent être faits avant la mauvaise saison.

 

                 Fait et délibéré en Mairie les jour, mois et an  susdit

                                             le 25 septembre 1895

                                     

 

Même séance  - même présents

  1. le Maire explique qu’il n’a pas encore pu faire approuver le projet d’appropriation du local de l’ancienne Mairie pour l’installation définitive de la poste, que dès lors les travaux ne pourront être commencés avant le printemps prochain.

Ensuite il invite l’assemblée à faire connaître :

         1°) S’il n’y a pas nécessité de compléter le projet en question dont le dossier lui est revenu, par la construction de la salle de réunion dont il a déjà été question en juillet dernier et qui devra remplacer l’ancienne mairie dès que ce local sera occupé par la poste, occupation qui, très probablement aura lieu dans le courant d’octobre prochain.

         2°) Si le Conseil Municipal désire que le bureau de poste soit complété par l’établissement du service télégraphique et dans le cas d’affirmative à voter les fonds nécessaires à cette

installation dont le coût s’élèvera à 1250 francs, d’après les renseignements donnés par l’administration des Postes qui calcule la dépense à raison de 100 francs par kilomètre du bureau de BEYNOST à la gare et de 50 francs par  kilomètre de la gare de BEYNOST au bureau central de LYON, auquel se rattacherait le bureau télégraphique de BEYNOST.

 

Le Conseil Municipal

A l’unanimité reconnaît après mûre délibération

           - que la construction d’une salle de réunion devient indispensable dès que le local de l’ancienne Mairie sera désaffecté à cet usage.

          - prend connaissance des plans et devis que M. le Maire à fait établir pour cette construction et qui sont déposés sur le bureau.

Puis :

        1°) approuve le projet de construction d’une salle de réunion tel qu’il est présenté par M. le Maire et dont le plan est annexé à celui d’appropriation de l’ancienne mairie en bureau de Poste et s’élevant à la somme de 1646 fr. 69

        2°) demande que le service télégraphique soit établi à BEYNOST en même temps que l’installation définitive de la Poste et vote à cet effet la somme de 1250 francs.

Enfin considérant que la Commune n’a aucune ressource à affecter soit aux constructions relatées ci-dessus, soit au payement des travaux d’installations définitives de la Poste, lesquels s’élèvent après réduction à la somme de 1945 fr.42 .

 

À l’unanimité le Conseil Municipal vote :

1°) un emprunt de 4842 fr.  à contracter à la Caisse des Dépôts et Consignations et

remboursable en vingt cinq ans. Cet emprunt servira à payer :

         1 – pour l’installation définitive de la Poste :      1945 fr. 42

         2 – pour l’établissement du télégraphe :          1250 fr.

         3 – pour construction d’une salle de réunion :  1646 fr.

Total :          4842 fr. 11

2°)  pendant vingt cinq ans une imposition extraordinaire de 3ème 83/100 à partir du 1er janvier 1896 et devant produire annuellement 301 fr. 73 qui serviront à payer les annuités de l’emprunt dont il s’agit.    

  

 Fait et délibéré en Mairie les jour, mois et an  susdit

 

Même séance

Le Conseil Municipal  après avoir entendu l’exposé de M. le Maire concernant l’installation du bureau de facteur -  receveur qui vient d’être accordé à la Commune de BEYNOST :

À l’unanimité l’autorise à passer un bail avec l’administration des Postes et des Télégraphes du Département et à prendre tout engagement nécessaire,  relativement aux réparations et constructions à faire pour l’installation du bureau en question dans l’ancien local de la Mairie.  

 

   Fait et délibéré en Mairie  les jour, mois et an  susdit

                              le 25 septembre 1895

 

 

Signatures : ……………………….

                                    

EXTRAIT DE LA SÉANCE DU  21  JUIN 1903 – 9H du soir

Note en faveur de l’installation du téléphone.

Présents      MM. ANDRÉ Marius, maire, 2ème  LAURENT,   3ème GAUTHIER, 4ème  DURAND,   5ème DELORME   6ème FAVIER,      7ème VIGNAT, 8ème  CHARVET, 9ème CHAVIGNET Jean  Absents  MM.  JUGNET, ROMAND, MARTIN

Monsieur le Maire soumet au Conseil une lettre de M. le Préfet du 23 mai dernier faisant suite à la délibération du 9bre 1902, relative à la participation de la Commune de BEYNOST au 2ème

réseau téléphonique en voie de création dans le département.

Cette lettre indique que la part que la Commune devra payer chaque année pendant 30 ans environ s’élèvera à 109 fr .55.

Monsieur le Maire invite ensuite le Conseil à faire connaître son avis sur la proposition de M. le Préfet.

Le Conseil Municipal considérant que l’installation du téléphone à  BEYNOST ne peut que contribuer à la prospérité de la localité, que la somme à payer n’est pas trop élevée

                             à l’unanimité,

1°) demande que le service de téléphone soit installé au bureau de poste de la Commune

2°) vote la somme de 109.55 pour 1ère annuité à payer en 1904 pour cette installation.

3°) prend l’engagement d’inscrire chaque année au Budget Communal le crédit nécessaire pour  le payement de la portion d’intérêt incombant à la Commune.

 

                                      Fait et délibéré les jour, mois et an que dessus

                                             le 21 juin 1903

                                   

                               

 

 

 

                          

 

 

 

 

archives-muni_08
 
archives-muni_09
 
archives-muni_10
 
archives-muni_11
 
archives-muni_12
 
archives-muni_13
 
archives-muni_14
 
 
 
Powered by Phoca Gallery

Agenda

Lundi 18 novembre : réunion d'étape à 18 h
Vendredi 6 décembre : marché de Noël de 16 à 23 h, maison Delorme

A découvrir

Pour suivre l'évolution du site
" Quoi de neuf ? " 

 

 

 

 

Visites

2.png0.png8.png3.png1.png0.png